Les rendez-vous d’Ecotopies

« Les Rendez-Vous d’Ecotopies »

Une web-série documentaire de 12 x 3’30

Réalisation : Christian Paureilhe

Auteurs : Monica Regas et Christian Paureilhe

Image : François Griers – Pierre –Alexandre Cavé – Raphaël Girault

Monteur : Michael Bernadat

Une coproduction ARTE G.E.I.E. / Nord/Sud productions / CANOPÉ / RTS © 2017

https://www.arte.tv/fr/videos/RC-014178/les-rendez-vous-d-ecotopies/

Les éco-quartiers sont en quelque sorte les laboratoires où s’expérimentent les pratiques urbaines du futur. Une utopie qui a attendu plusieurs générations pour voir le jour et qui met vingt ans à sortir de terre.

Il s’agit de penser la ville en amont, lutter contre l’étalement urbain, construire un quartier durable, végétalisé, qui va favoriser le développement économique, la qualité de vie, la mixité et l’intégration sociales.

A mi-chemin entre fiction et documentaire, la série donne la parole à plusieurs éco-quartiers significatifs de trois pays : la France, l’Allemagne et la Suisse. Au fur et à mesure des 12 épisodes, les éco-quartiers dialoguent entre eux et affichent, chacun à leur manière, leurs ambitions en matière de ville durable, et comment, selon les pays et leur contexte propre, ces ambitions varient.

1. Inventer l’éco-quartier

Trois éco-quartiers pionniers créés entre 1995 et 2005 sur d’anciennes friches au sud de Tübingen, en Allemagne, vendues à bas prix par la Ville à des groupes d’habitants (Baugruppen), avec obligation au « Quartier Français » et à « Loretto » d’installer des commerces en rez-de-chaussée. « Mülhenviertel », plus récent, est plus évolué écologiquement mais il s’adresse à une clientèle plus aisée.

2. Réinventer les villes

Les éco-quartiers  urbains se multiplient et deviennent de plus en plus vastes. Mais est-il possible de rester écologique à une si grande échelle ? Les Docks de Saint-Ouen (France), Eikenøtt de Gland  (Suisse) et Scharnhauser Park à Ostfildern (Allemagne) ont souhaité relever le défi en créant des environnements où les habitants puissent à la fois travailler, faire leurs courses et se divertir.

3. N’est pas éco-quartier qui veut

Le terme ”éco-quartier” est devenu très vendeur. Pour l’encadrer, la France a crée un label national basé sur 20 critères. Clichy-Batignolles (Paris, France) et l’Eco-Village des Noés (Val-de-Reuil, France) viennent d’être labellisés. Le label  «One Planet Living » de la WWF aide les habitants à adopter les éco-gestes. Les Vergers (Meyrin, Suisse) est le premier éco-quartier certifié globalement Minergie A. 

4. À chacun son éco-quartier

Le projet d’un éco-quartier appartient aussi à ses futurs habitants, il n’est pas décidé verticalement. Pour l’Eco-Village des Noés (Val-de-Reuil, France) et pour Clichy-Batignolles (Paris, France), la concertation a réuni décideurs, concepteurs et usagers. Pour les Vergers (Meyrin, Suisse), les 6 coopératives d’habitants préparent l’arrivée des futurs résidents en association avec la ville et les promoteurs privés.

5. Avec ou sans voitures ?

une web-série documentaire de 12 x 3’30’’

Un éco-quartier, c’est d’abord une belle idée : construire un quartier dense, végétalisé, fonctionnel, favoriser des modes de vie apaisés et des relations humaines plus riches. 
Nous verrons à travers les 12 modules de la série comment plusieurs éco-quartiers allemands, français, et suisses répondent, chacun à leur manière et selon leur contexte propre, aux thématiques de la ville durable. Suivant une démarche documentaire inédite, nous avons recrée des dialogues fictionnels à partir d’une base bien réelle, constituée de nos recherches et des propos recueillis auprès des habitants des éco-quartiers. 
A mi-chemin entre fiction et documentaire, avec un important travail sur le rythme et le graphisme, chaque épisode aboutit à une « saynète documentaire» très enlevée.



 
 
Comment plusieurs éco-quartiers allemands, français, et suisses répondent-ils, chacun à leur manière, aux thématiques de la ville de demain ?  A mi-chemin entre fiction et documentaire, avec un important travail sur le rythme et le graphisme, chaque épisode aboutit à une « saynète documentaire» très enlevée.

La voiture a-t-elle sa place dans les éco-quartiers ? Chez FAB-A (Biel-Bienne, Suisse) elle tout simplement interdite. Arkadien Winenden (Winnenden, Allemagne) a mis en place une circulation partagée. Les éco-quartiers du Fort d’Issy (Issy-les-Moulineaux, France) et  Eco‘Sphères (Savigny le Temple, France) proposent de nouvelles solutions numériques pour des modes de déplacements plus doux.  

6. Réinventer les campagnes

Les éco-quartiers ruraux sont une arme pour lutter contre l’exode rural. L’Eco-Quartier des Arondes de Roncherolles-sur-le-Vivier (Eure, France) a pour mission de conserver l’école du village en y attirant de nouvelles familles. Le Moulin de l’Arche (Brasles, Aisne, France) vise plutôt le maintien des aînés au village. Et l’Eco-Village des Noés (Val-de-Reuil, France) cherche à garder les familles sur place.

7. L’art du recyclage

Les systèmes de collecte et de tri sélectif diffèrent selon les éco-quartiers. Clichy-Batignolles (Paris, France) a vu naître le premier réseau de collecte pneumatique à Paris. A l’Eco-Village des Noés (Val de Reuil, France), la coopérative agricole collectera les déchets pour le compostage. Aux Docks (Saint-Ouen, France), les déchets alimentent une chaufferie qui chauffe également Clichy-Batignolles (Paris, France).

8. Réinventer la nature

Les éco-quartiers sont souvent installés sur des territoires désertés par la nature. Clichy-Batignolles (Paris, France) occupe une ancienne friche ferroviaire, Arkadien

Winnenden (Winnenden, Allemagne), une zone alluviale très sensible, de même que l’Eco-Village des Noés (Val-de-Reuil, France) construit en zone inondable. Comment faire revenir la faune et la flore et concilier nature et habitations dans des sites aussi hostiles ?

9. Réinventer la mixité

Les éco-quartiers visent à préserver l’équilibre social malgré une forte densité de population. Dans le « Quartier Français » de Tübingen (Allemagne) autant qu’aux Vergers (Meyrin, Suisse) il a été décidé de privilégier les commerces aux rez-de-chaussée des habitations. A Clichy-Batignolles (Paris, France), tout est mis en place pour que l’animation du quartier soit constante. 

10. Réinventer le voisinage

Comment s’organise la vie de quartier ? Chez Fab A (Biel-Bienne, Suisse) la coopérative a crée une salle qui accueille la cantine des enfants. A Eikenøtt (Gland, Suisse), un « facilitateur »  organise la vie quotidienne du quartier en complément de l’association de voisins Aquenott. Les habitants de Clichy-Batignolles (Paris, France) se sont rencontrés grâce au blog Parc 17 crée par l’un des leurs.

11. Un quotidien connecté

A Eikenøtt (Gland, Suisse) et à Lyon-Confluence (Lyon, France), les appartements sont dotés d’une tablette tactile indiquant en temps réel aux habitants leur consommation d’énergie. Le numérique est un tremplin pour développer des expérimentations technologiques à grande échelle, mais aussi pour réunir les habitants autour de l’écologie.

12. Un autre futur pour les villes ?

D’ici 2050, 75 % de la population mondiale vivra en zone urbaine. Clichy-Batignolles (Paris, France) est un prototype de ville compacte bâtie autour d’un parc. Aux  Vergers (Meyrin, Suisse), les réflexions pour l’éco-quartier ont créé un cercle vertueux qui profite à tout le canton de Genève.  Lyon-Confluence (Lyon, France) a généré l’éco-rénovation thermique des quartiers alentour.